news3

Indispensable, omniprésente, mais décevante et peu nourrissante : voilà en substance les qualificatifs qui viennent à l’esprit à la lecture des éléments tangibles qui mesurent l’efficacité de la communication des collectivités (Baromètre CSA – Epiceum 2011).

La com territoriale nage donc en plein paradoxe : dotée d’une audience à faire blêmir une rock star (97% des Français lisent ou consultent au moins un supports émis par les collectivités), elle peine à étancher la soif d’information des citoyens et, pis encore, souffre d’un réel déficit de crédibilité (qualité des acteurs de la communication publique pour moins d’un français sur trois – 28%).

Défaut de contenu ? Au risque de passer pour monomaniaque, on serait tenté de le penser.

Tout se passe comme si les citoyens invitaient les élus et responsables de la com’ territoriale à repenser et à diversifier leurs supports pour renouveler et crédibiliser leur discours.

Loin des formules miracles, le recours à de nouveaux outils (web participatif et mobile plébiscités notamment) et une approche plus pédagogique, interactive et décomplexée de la com’ territoriale suffisent parfois à augmenter le taux d’adhésion d’une population à un grand projet d’aménagement ou à convertir une animation culturelle en succès populaire.

Au regard des enjeux politiques et des sommes investies, le jeu en vaut la chandelle, non ?

Objectifs :

• Créer de la proximité
• Dynamiser l’attractivité du territoire
• Convaincre du bien fondé des choix réalisés
• Argumenter et mettre en valeur les bénéfices citoyens des actions (bien-être social)
• Améliorer la lisibilité de l’action publique
• Mettre en perspective les projets autour de lignes de force.
• Animer et renforcer la démocratie participative.
• Créer de la cohésion sociale et susciter le dialogue

Prestations

Vu d’ici vous propose les prestations suivantes :

Avant / Conseil & Stratégie

– Conseil et assistance à l’élaboration de stratégies de communication territoriale « Grand Projet » ou « Evénement »
– Elaboration d’une stratégie de branding territorial
– Conception d’une stratégie de web territorial
– Analyse des enquêtes d’opinion
– Benchmarking de communication sur des territoires, projets ou événements au profil équivalent
– Analyse critique des supports existants


Pendant / Réalisations & Outils

– Création de supports « Grand Projet » ou « Evénement » (magazines, journaux, plaquettes, sites, blog,…)
– Conception et réalisation de supports institutionnels ou de magazines de promotion économique du territoire.
– Conception et réalisation de journaux de quartier ou d’accompagnement de grands projets de territoire (GIP, Grand Projet de Ville ou de renouvellement urbain, aménagement numérique, intercommunalité, plan de transport …)
– Création des guides pédagogiques à destination de publics ciblés sur des sujets complexes (budget, réforme territoriale, Agenda 21…)
– Fourniture de contenus adaptés aux différents supports (interviews, reportages, agenda…)
– Création de dispositifs d’accompagnement de consultations publiques
– Conception / rédaction de messages adaptés aux médias sociaux choisis
– Rédaction de communiqués et dossiers de presse

Supports

– Magazine de communication territoriale (CG, CR, Villes, Agglo…)
– Journal de promotion économique des territoires (agences de développement)
– Site internet institutionnel ou site dédié (événements, services…)
– Réseau et média sociaux
– Agenda culturel
– Guide pédagogique
– Newsletter dédiée

Les villes et les réseaux sociaux (sources en Epiceum – mai 2011) – Mesures d’un phénomène en forte expansion :

• 78 % des internautes se disent membres d’au moins un réseau social et en moyenne un internaute serait membre de 2,9 réseaux sociaux. (IFOP)
• 11 des 41 villes de plus de 100 000 habitants, soit 25 % d’entres elles, animent une page Facebook.
• Il existe pourtant de nombreuses « fan pages » des collectivités, mais celles-ci sont indépendantes et les collectivités ne peuvent pas contrôler ce qui y est publié.
• 16 sur 50 des plus grandes villes sont présentes sur Twitter, soit un peu plus de 30 %
• Le nombre de « followers » des pages Twitter des collectivités augmente de 2 % chaque mois
• 60 % des villes de petites et moyennes taille possèdent un compte Twitter
• 50 % des moins de 30 ans utilisent les réseaux sociaux pour s’informer sur la vie locale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>